TreeFrog Therapeutics de retour dans le FrenchTech120

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

En 2020, TreeFrog Therapeutics avait déjà rejoint le programme du gouvernement français dédié aux startups en hyper-croissance pour un accompagnement d’un an. Avec plus de 70 salariés et une levée de fonds de 64M€, la biotech bordelaise ré-intègre en 2022 le FrenchTech120 avec l’ambition de poursuivre son accélération. 

Bordeaux, le 2 février 2022 TreeFrog Therapeutics rejoint les 120 startups françaises les plus prometteuses au sein du FrenchTech120, suite à l’annonce conjointe de la sélection 2022 par Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications, et Clara Chappaz, Directrice de la Mission French Tech. 

Kévin Alessandri, co-fondateur et directeur technique de Treefrog Therapeutics : « En 2020, nous avions été très surpris de rentrer dans le FT120. Nous avions réalisé une belle série A, mais nous n’étions qu’une dizaine. Et en 2020, outre le covid, l’industrialisation et la montée à l’échelle de notre technologie ont accaparé tous nos efforts. Nous n’avons pas réussi à faire levier sur le programme. Cette année la situation est radicalement différente, c’est le bon moment. »

Maxime Feyeux, co-fondateur et directeur scientifique de Treefrog Therapeutics : « Notre technologie est née en Suisse, où Kévin et moi étions post-docs. Nous avons choisi de revenir en France et de créer la société en Nouvelle-Aquitaine parce qu’il existe en France un écosystème dédié aux deeptechs. Et effectivement, nous avons été soutenus à fond, d’abord via la région, l’université, les prix i-LAB et i-NOV, et à présent via le Secrétariat Général pour l’Investissement, Bpifrance et le FT120. »

Frédéric Desdouits, Président, TreeFrog Therapeutics : « Nous sommes en train de déployer une technologie de rupture en France et à l’international, avec tous les défis que cela suppose d’un point de vue industriel et réglementaire. L’appui de la Mission French Tech et l’expérience de nos compatriotes du FT120 et du Next40 vont nous être précieux.»

Déjà identifiée comme un atout industriel stratégique au sein du plan d’investissement « Innovation Santé 2030 » du gouvernement, TreeFrog Therapeutics va bénéficier au travers du French Tech 120 d’un accompagnement sur-mesureLa société entend en effet renforcer ses équipes en France, déployer sa technologie aux Etats-Unis et au Japon, et accélérer le développement de ses thérapies cellulaires issues de cellules souches. Objectif : lancer un premier essai clinique en 2024. 

À propos de TreeFrog Therapeutics

TreeFrog Therapeutics est une startup qui veut rendre accessible les thérapies cellulaires à des millions de patients. La start-up a développé C-Stem™, une plateforme technologique propriétaire fondée sur la culture de cellules souches en 3D dans des bioréacteurs industriels. Cette solution complète pour la production à grande échelle de thérapies cellulaires résout les problèmes de qualité rencontrés par la filière et réduit considérablement les coûts de production.

Incubée à Bordeaux par Unitec, TreeFrog a bénéficié de financements du CNRS, de l’université de Bordeaux, et de l’Agence nationale de la recherche (ANR) entre 2015 et 2017, avant de recevoir en 2018 plus d’un million d’euros de fonds de maturation de la SATT Aquitaine Science Transfert. La société a été fondée en novembre 2018, après avoir remporté le Grand Prix i-LAB du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. En 2019, la société réalise un tour de table de 6.5 millions d’euros, et lève plus de 3 millions d’euros de fonds non-dilutifs, auprès de la région Nouvelle-Aquitaine, de Bpifrance (Prix i-Nov) et de la Commission Européenne (EIC accelerator).

Début 2020, TreeFrog rejoint le FrenchTech120, un programme national dédié aux startups en forte croissance, et emménage dans un site industriel de 1,200m². Cette même année, la startup annonce un partenariat avec l’Etablissement Français du Sang (EFS) et reçoit le prestigieux prix Galien MedStartup à New York pour sa collaboration avec Harvard, l’Institut Imagine et la Fondation pour la recherche et l’innovation biomédicale de Kobe (FBRI). En avril 2021, TreeFrog réalise une première mondiale, avec la production d’un lot de 15 milliards de cellules souches pluripotentes en moins de 7 jours, avec un facteur d’amplification cellulaire exponentiel sans précédent.

En Septembre 2021, la société annonce une levée de fonds de série B de 64 millions d’euros menée par Bpifrance via son fonds Large Venture, accompagné du fonds d’investissement américain Leonard Green & Partners et du groupe biopharmaceutique Bristol Myers Squibb. Ces fonds permettront à TreeFrog Therapeutics, qui compte 70 collaborateurs, d’accroître ses capacités de R&D en France et de déployer des hubs technologiques aux Etats-Unis et au Japon. La société prévoit également d’accélérer le développement de son portefeuille de thérapies cellulaires,  constitué de programmes propriétaires et en partenariat, avec l’objectif de lancer un premier essai clinique dans la maladie de Parkinson d’ici 2024.

www.treefrog.fr

Contacts presse

Ulysse Communication

Pierre-Louis Germain / +33 6 64 79 97 51 / plgermain@ulysse-communication.com
Bruno Arabian /+33 6 87 88 47 26 / barabian@ulysse-communication.com

Crédits: TreeFrog Therapeutics